Publié le 10 septembre 2014 | par Rédaction Zango

Vivre sans argent avec Benjamin Lesage

Par un beau weekend de mai, au cœur de l’Ariège, nous sommes allés à la rencontre d’un personnage unique en son genre: Benjamin Lesage.

Depuis quelques années, celui-ci s’attache à communiquer (conférences, rédactions d’articles, livres) sur le fait de vivre plus simplement, à savoir sans argent.
Dans le cadre d’un travail universitaire il part, accompagné de deux amis, dans l’idée de traverser l’Atlantique sans un sou. A son retour, 3 ans et demi plus tard, il n’a plus qu’une seule idée en tête : fonder sa communauté où aucun échange ne passe plus par l’argent.

Lien :

Site internet du projet eotopia : http://fr.eotopia.org

Groupe facebook : www.facebook.com/groups/veganecocommunity

+ Script de la vidéo
Bon alors on vient d’arriver en Ariège, on va rencontrer Benjamin Lesage qui vit sans argent. On va passer 24 heures avec lui et essayer de découvrir son quotidien.

C’est à quelques kilomètres de Mirepoix, cité médiévale que cet aventurier a posé sa caravane. Depuis 2010 il a décidé de vivre son utopie.

Après avoir traversé la moitié du globe en stop et sans un sou, il a décidé de bannir l’argent de son quotidien.

Quand t’as rien, tu peux t’en sortir. Et tu peux même être très bien.
Et t’es même mieux quand t’as rien que quand t’as des choses.
Question de point de vue, en tout cas moi ça a fait comme ça

De me dire : ben tiens je n’avais rien, je n’avais pas de possession, je n’avais pas d’inquiétude par rapport à tout ça je me sentais vraiment bien, libre et j’étais au même niveau que n’importe qui que je rencontrais.

Je sais pas je me trouvais vraiment juste. Je crois que c’est le mot, je me sentais juste dans le monde, je me sentais quelque part à ma place sans argent.
Et ça m’a vraiment plu cette idée ben moi aussi je me font vraiment dans cette idée naturelle de : on vit au jour le jour sans penser au lendemain avec une vision avec des projets tout ça mais sans avoir ces préoccupations de qu’est-ce que je vais faire demain comment je vais m’habiller demain, où est ce que je vais dormir demain.

Et donc ça après pour moi la conviction a fait que cette foi et cette confiance elle fonctionne quand je suis à fond là-dedans si d’un coup j’ai un compte bancaire ou une sécurité ben ça marche plus parce qu’avec la sécurité Tu as un compte en banque tu as un peu d’argent donc tu te dis : combien d’argent il me reste? Tu as un compte en banque tu as un peu d’argent donc tu te dis : combien d’argent il me reste?

Tags: , , , ,


À propos de l'auteur

Rédaction Zango

Regroupant l'ensemble de l'équipe de rédaction, cet auteur aux multiples visages publie les vidéos et les écrits collectifs.



17 Responses to Vivre sans argent avec Benjamin Lesage

  1. meernout says:

    Très bonne vidéo!

  2. maman says:

    Je suis partante , si vous avez de la place pour moi dans votre projet 😉

  3. Bon jour !

    Bon ! Ben je crois que nous disons la même chose ! Sauf que moi, le lieu, je l’ai. Et ça fait 27 ans que j’ai eu cette idée. J’ai eu plusieurs expériences, ou tentatives, qui se sont révélées infructueuses, mais depuis début juillet, ça commence, tout doucement… Il y a une page Facebook pour en parler : https://www.facebook.com/groups/703079333091960/

    Et puis des bouquins. « Paradis, l’age de faire », « Les Coquelicots » : http://lirenligne.net/detail-oeuvre-a-decouvrir/Pierre%20FOSS%C3%A9PREZ/Les%20Coquelicots/716 Aussi en vidéo :http://www.youtube.com/watch?v=8rwT4_yJeg4

    Mais malgré mes efforts, sur 150 journalistes contactés pour en parler, je n’ai eu aucune réponse…

    Bonne continuarion !

    Pierre

  4. Jean says:

    C’est pas sérieux le sous titrage !

  5. Aidecin says:

    C’est une erreur de prétendre « tu ne peux pas faire confiance à quelqu’un que tu n’as jamais vu ».

    Penser cela, c’est contredire la pensée du projet…

  6. Teruo Oba says:

    Very interesting video. Informative and inspiring. Hope one day I can do the same, as he says just try without thinking. Keep up the great work and sharing this kind of information to the world!

  7. Utopiste pessimiste says:

    À voir la vidéo, on pourrait croire que tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Sauf que M. Lesage, ainsi que les journalistes, ont visiblement oublié un petit détail : cette aventure n’est rendue possible que parce qu’André possède 50 hectares de terrain. Et c’est pas rien, 50 hectares… Rien que pour nourrir les quatre ou cinq permanents, il faut déjà mettre en culture 11 hectares, c’est M. Lesage lui-même qui le dit.

    Il y a juste un hic. Si j’en crois l’Insee, la France métropolitaine fait 552 000 km². Cela inclut les fleuves, les zones de montagne constamment enneigées, les forêts, le désert du Nord de la Corse et les réserves naturelles. Là-dessus, toujours selon l’Insee, nous avons 64,6 millions d’habitants. Cela fait environ 0,85 hectare par habitant, à supposer qu’on bâtisse et mette en culture absolument tout cet espace.

    Vous m’expliquez comment ce projet peut rester viable dans ces conditions ?

    • Alice says:

      vous oubliez de précisez qu’il y a aussi les revenus de la vente de son bouquin qui coûte 20€ !
      c’est un parasite c’est tout !

    • caroluki says:

      Tu Fait erreur sur ce qui est dit, il est dit qu’André le propriétaire, garde 11 hectares pour lui, il n’est nullement précisé qu’il cultive 11 hectares pour se nourrir, d’ailleurs ça ne tiens pas debout, avec 1000m2 par personne on se nourrie très convenablement.
      Fait des recherches sur le sujet pour confirmé, être pessimiste par ignorance c’est dommage, renseigne toi.

      Et soi heureux

  8. Comment pensez vous que l’humanité faisait quand il y avait 95% de paysans dans le monde ? La population était certes moins élevé, mais les espaces non exploité étaient encore bien plus nombreux. Ce n’est pas de la faute de Mr Lesage si les Français ( ainsi que les habitants de tous les pays riches ) ne peuvent plus se nourrir eux même et sont devenus dépendant des pays qu’ils exploitent.

  9. georges says:

    Beau paysage,

  10. lena says:

    Vivre sans argent…Economie du don… Que fait-on des vieux, des handicapés, des inadaptés, des malades, des trop jeunes, des trop gros, des trop maigres ? Dans ce genre de reportage, c’est toujours pareil, un jeune homme, en santé, donne des leçons de vie au reste du monde. Vivre sans argent, « il suffit d’essayer ». Ah bon ? Et faire du stop quand on est une femme, réclamer de l’aide quand on est une femme… Ca fini comment ?

    Ce que je vois la, c’est un système d’esclavage, couplé a la volonté de redevenir un serf. Le petit chatelin et ses 50 hectares « accueille » des jeunes en pleine santé pour travailler gratuitement, dans des conditions qui serait considéré par beaucoup comme de l’esclavage.

  11. Benjamin nous donne un bel exemple de mode de vie. C’est heureux d’en parler ici et de plus en plus sur la toile! De notre côté nous avons fait la connaissance de Ludo. Ludo nous parle de sa vie sans argent ici :
    http://www.les1001vies.com/vivre-autrement-pour-vivre-mieux-et-devenir-riche

Laisser un commentaire

Back to Top ↑