Articles pauline_imbault_vivre_sans_dechets_une_vie_heureux_simple_ecologique

Publié le 14 février 2015 | par Pauline Imbault

5

Objectif : zéro déchet !

J’ai toujours été sensible aux questions environnementales. Je me renseignais sur ce sujet et triais scrupuleusement mes déchets. Dans mon esprit c’était à mon échelle la seule action qui m’était accessible. Puis j’ai découvert deux personnalités hors du commun : Béa Johnson et Colin Beavan.

Pour vous présenter rapidement leurs projets :

– Béa Johnson vit depuis plusieurs années selon le mode de vie zéro déchet. Cette frenchie expatriée aux États-Unis produit avec ses deux enfants, son mari et son chien moins d’un litre de déchets non recyclables par an. Dans son bouquin elle nous livre un véritable mode d’emploi pour se mettre au zéro déchet. Elle a tout testé pour nous, un vrai cobaye et elle nous offre sur un plateau d’argent les solutions qui marchent (pour elle en tout cas).

– Colin Beavan quant à lui, s’est plutôt lancé dans une expérience. Pendant un an, lui sa femme et sa fille ont essayé de vivre sans produire d’impact sur l’environnement. D’où son nom : « No Impact Man ». Son livre est plus un retour d’expérience au jour le jour, ses difficultés, ses réflexions etc.

Une fois ces deux livres dévorés, je me suis tapée la tête contre les murs en me demandant comment j’avais pu croire que la seule action à ma portée était de trier mes déchets !

J’ai repris le livre de Béa Johnson et m’en suis servi comme guide en suivant les différentes étapes.

REFUSER

Stop-pub_MEDDE_LightPetit à petit, j’ai pris conscience que je consommais beaucoup de choses simplement par habitude, parce que c’était « plus facile », logique. Puis j’ai appris à dire non. Non merci, je n’ai pas besoin d’échantillons de parfum quand j’achète un fond de teint. Non merci je n’ai pas besoin de ce flyer. Non c’est gentil mais je n’ai pas besoin d’un papier pour emballer mon pain, j’ai pris mon torchon.

 

RÉDUIRE

mainC’est à ce moment que vous passez votre maison en revue et que vous faites du tri. Du tri avec un grand (très grand) T ! Nous utilisons et achetons beaucoup de choses par simple habitude, juste parce que nous n’avons jamais pris la peine de nous demander si vraiment c’était utile. Pour moi la révélation a été : le vernis. Je suis une fille donc j’avais du vernis. Logique, non ? Et bien non ! De temps en temps le dimanche soir je me disais « bon allez petite séance vernis ». En général ça me prenait 30 à 45 minutes au rythme de mes  » il est vraiment pourri ce pinceau !  »  ou  » Aaaaah c’était pas sec !!!! « . Et le mardi je m’étais un coup de dissolvant sur tout ça. Et un jour, l’épiphanie : et si j’arrêtais de me mettre du vernis ?! J’ai donné tous mes vernis, mon dissolvant et autres accessoires. J’aime bien mes petits ongles tout nus et ça fait ça de moins dans ma salle de bain ! Globalement j’ai remarqué ceci : une fois que vous vous débarrassez de quelque chose, vous vous en passez très bien. Il suffit d’essayer.

 

RÉUTILISER

gourdeJe ne sais pas si on vous l’a déjà dit mais nous vivons dans une société du tout jetable. Et quand on commence à y regarder de plus près ça fait peur. Je sors de chez moi le dimanche matin, je vais chez le boulanger, je prends deux croissants, je rentre, je mange les croissants, je jette l’emballage. Durée de vie de l’emballage : 5 minutes montre en main. Faites le test, pendant une journée, listez ce que vous utiliser de jetable (emballage de pâtes et du fromage compris), vous allez vite vous rendre compte que notre marge de manœuvre est énorme !

 

RECYCLER

Recycler c’est bien mais à la fin. Si vous achetez un produit dont l’emballage est recyclable c’est bien. S’il n’y a pas d’emballage, c’est mieux. Si vous n’achetez pas le produit c’est encore mieux. Le recyclage a un coût environnemental à prendre en compte, c’est pour cette raison qu’il faut d’abord essayer de refuser, réduire et réutiliser avant de recycler.

COMPOSTER

Quand vous avez fait tout ça normalement, il ne vous reste plus que ce qui va au compost. Donner vos déchets de cuisine à une amie qui a des poules, investir dans un lombricomposteur ou trouver une solution de compost près de chez vous va considérablement vous aider à faire diminuer votre poubelle d’ordures ménagères.

En gros, voilà comment je procède depuis un petit peu plus d’un an. Je ne suis pas encore arrivée là où je voudrais être. Principalement pour 2 raisons :

– je n’ai pas de composteur

– je continue à acheter certains produits alimentaires emballés (le chocolat par exemple impossible à trouver en vrac autour de chez moi)

– les magasins d’occasion sont d’après moi trop peu développés en France et j’ai du mal à trouver ce que je cherche d’occasion. Par exemple lorsque j’ai remplacé mes tupperwares en plastique par des tupperwares en verre j’ai dû les acheter neufs et donc avec de l’emballage.

Je continue de progresser vers mon objectif zéro déchet. À côté de ça je garde toujours en tête l’expérience de No Impact Man et j’essaie de changer doucement mon quotidien. Après tout, pourquoi prendre les escalators quand les escaliers font de si jolies fesses ?

Tags: , , , , , , , , , ,


À propos de l'auteur

Pauline Imbault

Ardennaise de 24 ans, elle vit aujourd'hui à Paris et tente de ne produire aucun déchet. A l'instar de Béa Johnson, elle réduit chaque jours son impact et aime à partager son expérience.



5 Responses to Objectif : zéro déchet !

  1. Giome says:

    J’avais pas pensé au torchon pour aller chercher mon pain, bonne idée !

    Démarche plus que louable, je te souhaite bien du courage 🙂

  2. Sophie says:

    Ah si belle conclusion! Tu m’as remotivé pour lire le bouquin de Béa Johnson, je vais me le procurer au plus vite, MERCI et bonne continuation sur ce beau chemin!

  3. picot says:

    Pour les tupperwares en verre on peut prendre des « pots de conserve en verre ». Je m’explique: le contenant en verre des petits pois, haricots ….
    Comme ça aucun déchet.

  4. Patricia Morel says:

    Bonjour
    Je sais ou trouver du chocolat en vrac et super bon
    J’habite dans le XXIÈME Je réduis mes déchets et j’ai trouvé une super boutique dans le XX : o mille et une fève
    Cordialement
    Patricia Morel

  5. Pauline Imbault Pauline Imbault says:

    Bonjour, merci merci à tous pour vos messages et merci beaucoup Patricia ! Je vais aller faire un tour dans ce magasin (très) prochainement 🙂

Laisser un commentaire

Back to Top ↑