Carnets de Voyage Pot’Coz : le potager solidaire de Bégard

Publié le 2 avril 2015 | par LeaetGuillaume

0

Pot’Coz : le potager solidaire de Bégard

Pour rejoindre notre première initiative en pays breton, nous avons quitté début mars le sentier du littoral pour s’enfoncer un peu dans les terres en direction de Bégard. Il faisait beau, nous venions de passer quelques jours en famille à Paimpol, nous étions plein-e-s d’entrain et d’énergie. Au coin d’une église, un peu avant Bégard, nous avons même profité de la chaleur du début d’après-midi pour lire un peu au soleil. Puis nous avons repris la route pour les 4 derniers kilomètres avant d’arriver au bourg. Bégard! Nous venions y découvrir le Pot’Coz, potager solidaire installé en pleine campagne. Mais pour l’heure, nous ne trouvions pas l’ancien presbytère où nous étions attendu-e-s. Nous avions fait 4 kilomètres de trop et dépassé la bonne église. Retour au hameau où nous nous étions arrêté-e-s une heure auparavant, toujours sous le soleil, pour y rencontrer Matthieu et Colette! Nous venions d’apprendre que les villages bretons sont bien étendus et qu’il vaut mieux savoir à l’avance vers quel hameau se diriger.

Cultiver ensemble

Le Pot’Coz de Bégard  est né il y a un peu plus d’un an autour d’une envie de partage. Sur son terrain, Colette avait bien essayé de faire son petit potager, mais, sans les outils, un peu d’expérience et surtout un peu de compagnie, l’énergie lui avait vite manqué. Au lieu de travailler chacun dans son coin avec l’aide de vieux bouquins, pourquoi ne pas échanger avec les voisin-e-s, partager autour des pratiques, s’entraider, mutualiser le matériel et par la même occasion (re)créer du lien? C’est une idée qui a vite rassemblé: un petit groupe d’habitant-e-s s’est constitué et a obtenu l’accord de la mairie pour s’installer sur une petit parcelle.

Le jardin est actif, même en hiver !

Le jardin est actif, même en hiver !

Depuis, les jardinier-e-s expérimentent de nouvelles pratiques sur le potager, et se retrouvent tous les samedis après-midi pour cultiver ensemble. Le Pot’Coz est un lieu qui se veut ouvert où se retrouvent petits et grands autour de la terre. Ici, chacun-e peut essayer différentes techniques de maraîchage: une parcelle est cultivée avec des méthodes conventionnelles, une autre est dédiée aux techniques inspirées de la permaculture ou de l’agroécologie et une dernière parcelle a été dernièrement attribuée à un groupe d’enfants motivés pour cultiver de manière autonome. Toute cette diversité a permis d’assurer une bonne production dès la première année de mise en œuvre du projet.

Potager solidaire

Sur ce lieu, on cultive donc des légumes, un peu pour soi et beaucoup pour les autres. Car ce jardin partagé a l’originalité de s’être créé avec le Secours Populaire. Une grande partie des légumes produits sur place, essentiellement des légumes de longue conservation (patates, oignons, etc.) est donnée à l’antenne du Secours Populaire de Guingamp. Mais l’objectif à long terme est de pouvoir associer directement les personnes en situation de précarité à la production de légumes et à la vie du jardin.

En à peine un an, le Pot’Coz de Bégard s’est bien implanté sur la commune et a réussi à produire assez pour que les habitant-e-s jardinier-e-s puissent bénéficier de la récolte et pour pouvoir en donner une partie au Secours Populaire. Le jardin et ses jardinier-e-s s’enrichissent des diverses pratiques qui y sont menées et d’un partenariat lancé avec les jeunes d’un lycée agricole. C’est un lieu de rencontres et d’échanges où les projets ne manquent pas et où chacun-e a l’opportunité de s’y investir et de les mener à bien. L’été dernier, le tout jeune Pot’Coz a même accueilli la fête des jardins partagés, moment festif et convivial.


Il existe en France (et même ailleurs!) un grand nombre de jardins partagés avec chacun leurs spécificités et leurs manières de fonctionner. Nous avions eu l’occasion de nous investir dans l’un des plus anciens jardins de ce type, installé dans un autre contexte, cette fois en milieu urbain à Lille. Sur ce petit lieu de verdure de 900m² coincé au milieu des briques, nombreux-ses sont ceux et celles qui viennent s’y ressourcer. Les amitiés nouvelles sont d’ailleurs plus nombreuses à y pousser que les légumes. On vous laisse découvrir le jardin des (re)trouvailles à travers la parole de ses jardinier-e-s :

Pour aller plus loin

Vous pouvez suivre quotidiennement (ou presque) Léa et Guillaume sur leur blog à cette adresse : leaetguillaumeapied.wordpress.com/

 

Tags: , , , , , , , ,


À propos de l'auteur

Léa et Guillaume, ensemble sur les chemins pour un projet hors des sentiers battus. Un an à l'ouest est le projet d'un voyage à pied à travers la France, à la rencontre d'initiatives alternatives locales. 365 jours pour parcourir 5000 kms. 20 km par jour marché en moyenne. Et beaucoup de rencontres en chemin...



Laisser un commentaire

Back to Top ↑