Articles

Publié le 1 février 2016 | par Louis Dabert

0

Semencier : « personne ne le fait »

Nathanaëlle est semencière, un métier ancestral que les « géants de la graine » se sont pourtant approprié. Elle a créé « Potages et Gourmands » pour donner du sens à ce qu’elle fait, travailler en harmonie avec la nature et faire perdurer ou revivre des espèces. Depuis quelques années son association est installée à la Ferme des Trembles dans le Cher.


 

Limaces, oies, canards, coq, abeilles, escargots, chevaux, gros lézards…cohabitent en toute sérénité avec plus de 600 variétés de semences dont au minimum 150 variétés de tomates, environ 200 arbres de haies, des plantes aromatiques, médicinales et sauvages. En tout plus de 1000 espèces différentes… C’est au beau milieu de cet écosystème que nous sommes accueillis à la ferme des Trembles par Nathanaëlle et Mathieu, de l’association « Potage & Gourmands ».

Bien plus que reproduire des semences et les distribuer, c’est un réel combat que mène cette association. À l’heure du brevetage et de la privatisation, la préservation d’espèces est devenue un acte de résistance non loin de l’illégalité. Leur but est simple : protéger, cultiver les semences, reproduire des variétés anciennes mais pas d’hybrides. “90% des semences Bio sont hybrides; l’hybridation (F1) n’est pas interdite en Bio”.

Tout a commencé lorsque Nathanaëlle tombe par hasard sur un catalogue Kokopelli  (association de préservation de semences) chez une amie. Son esprit collectionneur est tout naturellement intéressé par ce monde encore inconnu. Elle découvre les dessous du pavé et décide alors d’en faire sa cause. Issue de milieu urbain, Nathanaëlle ne se sentait libre que lors de virées en campagne sur son cheval, aujourd’hui elle allie les deux avec passion et raison. En 2012, Kokopelli perd un procès face à Baumaux (grand grainetier français), pour concurrence déloyale. « Au moins, ça donne du sens à ce que tu fais » lui dit une amie.

[ Qu’est-ce que la mention F1 ?  F1, c’est la première génération d’une hybridation forcée par les semenciers pour des critères de productivité et résistance aux maladies. La plupart de ces graines dégénèrent car sont issues d’un croisement consanguin de plantes qu’on a recroisées afin de les « booster » ]

La ferme des Trembles ne sème que des variétés qui ne sont pas F1, elles sont toutes aussi productives, la seule différence étant que leurs graines sont vivantes, elles gardent leur pérennité. Un meilleur résultat en termes de goût et de nutrition.

L’association se finance grâce à la vente de graines, plans et légumes, ainsi que l’organisation d’ateliers de jardins partagés sur Paris. Par la suite, des stages à la ferme seront proposés toujours en fonction du temps libre disponible, car ce n’est pas le travail qui manque sur les 2 hectares 36 de terrain. Leur travail laborieux a donné envie à la ferme de Sainte Marthe de leur proposer de devenir une cellule souche du nouveau projet « graine de vie ». 

Pour le moment, les principaux clients de la ferme sont des jardiniers. Les maraîchers attendent que les cultures soient déclarées « Bio » pour travailler avec eux, un label obtenu après 3 ans de reconversion.

Pour vous procurer des semences de l’association Potages et Gourmands : vous pouvez vous rendre sur le site, envoyer un mail ou entrer en contact : 

Ferme «Les Trembles», 18250 Henrichemont, France – +33 (0)2.36.24.62.17



 

Aller plus loin >>> ENTRETIENS AVEC DES TERRIENS : NATHANAELLE CHAVOT from KOÏ Productions on Vimeo.


À propos de l'auteur

Louis Dabert

Thermicien de formation, Louis voyage et s’intéresse principalement à l’autonomie durable au sens global. Cela passe par une curiosité autour des modes de vies et de la pédagogie.



Laisser un commentaire

Back to Top ↑